Les MOTS du PLATEAU

clap illustration

Sainte-Touche

La Sainte Touche...
n'est pas la fête d'une sainte du calendrier qui serait particulièrement attentionnée en vers les techniciens du cinéma. Comme sont appelés les jours de la fête des saints du calendrier : la "saint Michel", la "saint Médard", voulant dire le jour de la fête du saint, la sainte Touche* est le jour où l'on reçoit son salaire ! Jour où l'on touche de l'argent ! Le jour de paie. Cette expression argotique n'est pas particulièrement issue des métiers du cinéma, mais elle était bien employée par les anciens de la corporation.

Lorsque la coutume et respectée et surtout lorsque la convention collective régissant la production cinématographique est appliquée, les salaires des techniciens doivent être remis le vendredi, en fin de semaine de travail. Éventuellement le samedi, si la semaine est exceptionnellement de 6 jours (comme pour un tournage hors de la Région parisienne).

À la sainte Touche, l'administrateur de production, Éric Cordier, apporte les enveloppes de salaires à tous les techniciens sur le lieu de tournage (dans les vignes) - 'Le village sur la colline' (1981)

À la sainte Touche, l'administrateur de production, Éric Cordier, apporte les enveloppes de salaires
à tous les techniciens sur le lieu de tournage (dans les vignes)
- "Le village sur la colline" (1981)

On entendra sur le plateau le vendredi (ou le samedi) : " Aujourd'hui c'est la sainte Touche !".

Convention collective nationale des techniciens de la production cinématographique du 30 avril 1950 - Titre V - Article 19 : "Contrats" > Les contrats seront conclus pour l'une des durées ci-après :

À la journée : exceptionnellement dans les cas suivants : essais, raccords, remplacements, sinistres, personnel supplémentaire. La journée est indivisible et payable chaque soir.

À la semaine (pour la durée du film) : durée fixée à l'avance et payable chaque fin de semaine.

À l'année : soit pour une durée déterminée, avec un minimum d'un an, soit pour une durée indéterminée, payable à la semaine ou au mois.




(*) Ancienne expression argotique relevée en 1866, dans le Dictionnaire de la langue verte (argots parisiens comparés) d'Alfred Delvau (Dentu - Paris - 1866 / réédité en 1972 : Slatkine - Genève)

Quelques exemples parlant :

"Vendredi ! C'est la sainte Touche ! J'ai vu arrivé la merco du dirlo !" - "Cette semaine, si j'ai pas mes heures supp à la sainte Touche, y'vont m'entendre !" - " Avec cette prod j'suis pas tranquille, la sainte Touche avec eux c'est plutôt la saint Glin-Glin !" - "Vendredi, dernier plan, check the gate... et après : get the chèque... on va fêter la sainte Touche !". "Sainte Touche priez pour nous, les chèques sont pas encore arrivés ! Y va y'avoir du retard, je sens ça ! Lundi c'est la grève à coup sûr !".

Mot précédant :

Rouge

Mot suivant :

Service